PROJETS & IDÉES

Comment bien choisir son revêtement drainant en résine et granulats

revêtement drainant en résine

Zoom sur les revêtements drainants en résine et granulats minéraux ou aussi appelés la moquette de pierre : Comment bien choisir son revêtement ?

Qu’est-ce qu’un revêtement drainant à base de résine et de granulats ?

C’est un revêtement d’une épaisseur de 1 à 3cm généralement composé à plus de 90% de granulats minéraux naturels (marbre ou quartz). Les granulats sont liés par de la résine et le revêtement présente des cavités qui lui confèrent des propriétés drainantes. Ces cavités représentent environ 30 à 40% du volume total du revêtement. Le choix de la résine et des granulats va définir les propriétés mécaniques et la durabilité du revêtement.

Quels sont les choix de granulats possibles ?

Le choix du granulat est primordial car il représente la partie majeure du revêtement (+90%) et donc son aspect esthétique. Les granulats minéraux couramment utilisés sont le marbre, le granit et le quartz.

L’avantage du marbre est qu’il apporte une grande panoplie de couleurs à un coût raisonnable, par contre sa dureté est très variable en fonction de sa composition (structure calcaire métamorphique), il faut donc bien les sélectionner. Pour cela plusieurs essais mécaniques en laboratoire sont réalisés pour classer les granulats en fonction de leur dureté et donc les associer à un domaine d’application (pas de trafic, trafic piéton, trafic de véhicule léger).

Le granit est moins courant que le marbre même s’il propose une belle panoplie de couleurs avec une dureté importante mais à un coût plus élevé.

Enfin, le quartz sera le minéral le plus dur et le plus résistant à moindre coût mais décorativement il se déclinera en 2 coloris uniquement (gris et jaune). Les granulats combinés avec de la résine doivent être lavés et séchés, c’est-à-dire dépourvu de la majeure partie de fines (poussières) et secs. Cela permet à la résine de se lier parfaitement aux granulats mais aussi de garantir un aspect décoratif optimal.

Quelles sont les résines utilisées pour faire un revêtement drainant ?

La résine joue le rôle du liant, tel que le ciment dans les bétons ou le liant bitumineux dans les enrobés. La résine a l’avantage d’être transparente, ce qui lui apporte un avantage esthétique notamment lorsqu’on la mélange à de beaux granulats décoratifs.

Le choix du type de résine ainsi que sa composition sont essentiels tout comme son dosage par rapport aux granulats. Les typologies de résines sont nombreuses et leurs différentes compositions quasiment infinies. Les résines couramment utilisées sont les résines époxydiques, appelés époxy et les polyuréthanes, appelés PU. Toutes les résines n’ont pas la même résistance et la même durabilité.

Les résines époxy sont mécaniquement performantes mais peu durables en exposition extérieure. En effet, la résine époxy présente un jaunissement sous l’action des UV lors des premiers mois d’exposition ensuite le phénomène de farinage a lieu ce qui correspond à la dégradation structurelle du polymère. Le coût de l’époxy est très bas et il est très facile de s’en fournir sans être chimiste, en contrepartie la durabilité du revêtement sera de 6 mois à 3 ans maximum.

Les résines polyuréthanes sont séparées en 2 grandes familles les aromatiques et les aliphatiques. Les aromatiques sont assez similaires aux résines époxy (bas coût, sensibilité au UV, faible durabilité). Par contre les polyuréthanes aliphatiques sont plus intéressantes concernant l’application de revêtement drainant pour sol extérieur car ils sont beaucoup plus stables aux UV, ils ne présentent quasiment pas de jaunissement et le phénomène de farinage et bien plus lent. Sa durabilité en extérieur peut être de 3 à 10 ans selon sa composition.

Les résines haut de gamme sont fabriquées à partir d’une base polyuréthane aliphatique que l’on hybride avec d’autres résines et additifs afin de lui conférer des propriétés mécaniques et de durabilité supérieures sur-mesures. C’est par exemple le cas de la résine utilisée pour les sols Résineo. L’utilisation de ce type de résine allonge considérablement la durée de vie du sol extérieur.

Il ne faut pas oublier qu’à l’état initial, toutes les résines se ressemblent, parfaitement transparentes et brillantes, peu importe son type et sa composition. Les différences se verront dans la durabilité. La problématique est la même pour tous les matériaux contenant de la résine : les bois composites, les gazons synthétiques, les salons de jardin en plastique, les toiles de parasol … Tous les revêtements en moquette de pierre ne valent donc pas. Pensez à bien vous renseigner sur la résine utilisée. 

Un revêtement drainant, un système de sol extérieur complet avant tout

Le revêtement drainant ne peut pas être uniquement défini par un mélange de résine et de granulats. C’est un système complet comprenant des étapes essentielles à sa mise en œuvre en rénovation ou sur support neuf. En plus du mélange résine/granulats, le système complet comprend aussi :

La préparation du support

Sur support béton, de nombreuses étapes sont nécessaires. Par exemple le ponçage, le nettoyage, l’évaluation et le traitement des fissures ou encore la vérification de la pente.

Le primaire d’accrochage

Il permet une parfaite accroche entre le revêtement et le support en béton. De plus, le primaire va imperméabiliser le béton en diminuant sa capacité de reprise d’eau ce qui améliorera sa durabilité.

La finition antidérapante et de durabilité

C’est un vernis de finition qui permet de renforcer la surface du revêtement qui est soumis à l’abrasion du trafic, aux intempéries et qui permet aussi d’apporter des propriétés esthétiques et pratiques (exemple : plus de brillant, antidérapant …)

Toutes ses étapes auront un impact sur l’aspect final et la durabilité du revêtement.

Quelles certifications pour les revêtements drainants ?

Comme pour tous les revêtements, il existe des éléments qui permettent de se rassurer sur la qualité du revêtement qui va être posé chez vous. Voici quelques certifications et éléments que vous pouvez vérifier avant de choisir votre prestataire :

Les « organismes certificateurs d’Avis technique »

Il y a de nombreux organismes de certification dans le domaine du bâtiment, cependant il n’y en a pas qui proposent un groupe de spécialité concernant les revêtements drainants et encore moins ceux à base de résine et de granulats. Malgré cela, certains organismes ont des groupes spécialisés dans les revêtements de sols et certains en revêtements drainants de type enrobés bitumineux ou béton drainant qui se rapprochent le plus de ce type de revêtement. Les organismes les plus compétents actuellement sont :

  • Le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) dans le cadre d’une pose sur support béton lié à un bâtiment. Résineo est d’ailleurs le seul revêtement à avoir fait l’objet d’une certification par le CSTB. 
  • L’IDRRIM (L’Institut des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité) dans le cadre d’une pose dans le domaine de la voirie.
  • Les « Procès-Verbaux d’essais » (PV d’essais)

Pour qualifier les propriétés d’un revêtement il faut réaliser différents essais en laboratoire. Afin de crédibiliser et d’unifier les résultats, les essais doivent être normalisés et réalisés par un laboratoire indépendant et certifié par accréditation COFRAC. Suite à l’essai, le laboratoire délivre un procès-verbal d’essais résumant les informations principales de l’essai tels que la norme d’essai, les conditions opératoires ainsi que les résultats et commentaires expérimentaux.

  • Les « Avis techniques »

Un « Avis technique » est un document certifiant les niveaux de performance atteints par un système constructif face à un ensemble de réglementation. Ce document est propre aux systèmes européens, est délivré par un organisme reconnu par l’État (exemple : le CSTB).

L’Avis Technique désigne l’avis formulé par un groupe d’experts représentatifs des professions, appelé Groupe Spécialisé (GS), sur l’aptitude à l’emploi des procédés innovants de construction. Les Avis Techniques sont délivrés par la Commission Chargée de Formuler les Avis Techniques (CCFAT) (article 8 de l’arrêté du 21 mars 2012).

Pour présenter une demande d’ « Avis technique » il faut monter un dossier complet comprenant une liste non exhaustive :

  • La présentation du système complet
  • Toutes les caractéristiques performancielles (multitude de PV d’essais)
  • Son domaine d’emploi et ses limites
  • Une méthodologie de mise en œuvre (support, schémas, points singuliers …)
  • La maitrise et le contrôle de mise en œuvre (formation, qualification des applicateurs …)
  • La maitrise de fabrication du produit en usine (certification, contrôle qualité, traçabilité …)
  • La gestion des risques du produit (santé, litige chantier …)

Suite à cela, la Commission Chargée de Formuler les Avis Techniques se réunit et délivre un avis « défavorable », « favorable avec réserves » ou « favorable ». L’Avis technique est valable et publié uniquement en cas d’avis « favorable ». Le délai d’obtention d’un « Avis technique » peut être de 1 an à 2 ans.

Pour conclure : tout comme les revêtements en bois, le carrelage ou la pierre naturelle, la qualité et la durabilité du revêtement varient selon le fabricant, la qualité de la pose et l’entretien. Tous les revêtements en résine et granulats minéraux ne se valent pas, il est primordial de se renseigner sur les certifications et la garantie apportées par le fabricant en demandant à voir les PV d’essais et l’avis technique délivré par l’organisme certificateur.

cstb

[ssba-buttons]

Fermer le menu